Découvrez l’explication et la signification de la fin de Get Out sur Netflix ! Ainsi que la fin Alternative disponible dans le DVD.

get out fin netflix

Get Out a été le film le plus rentable de 2017. Selon le Box Office, ce chef-d’œuvre de comédie et d’horreur a été réalisé pour seulement 4,5 millions de dollars. Et a rapporté plus de 255 millions de dollars dans le monde entier. Le succès du film a permis de réintroduire le genre du thriller social auprès d’un large public. Avec sa satire parfaite, son esprit acéré et son suspense à fleur de peau, Get Out a valu à Jordan Peele, scénariste et réalisateur, un Oscar du meilleur scénario original. Devenant ainsi le premier film d’un scénariste noir à remporter cet Oscar.

La vision de Peele était de distiller le racisme occasionnel auquel les minorités sont confrontées au quotidien. En une expérience véritablement terrifiante pour les spectateurs. Peele utilise de façon experte des micro-agressions trop communes comme couverture narrative pour un révélateur beaucoup plus sinistre qui se cache sous la surface. En gardant tout cela à l’esprit, voici un aperçu de l’endroit où l’histoire mène dans le dernier acte et l’explication de la fin de Get Out. Si vous souhaitez tout savoir sur Get Out 2, date de sortie etc. C’est ici !

Les parents de Rose nous dévoile la fin de Get Out

La révélation ultime à la fin de Get Out ne vous fait pas forcément tourner la tête. Mais le pourquoi de l’intrigue est tout aussi bouleversant. La différence ici est que la fin de Get Out est si organiquement gagnée et si proche de l’intrigue qu’il peut être difficile d’en percevoir le poids au premier regard. Lorsque le couple interracial Rose et Chris partent pour la première fois à la rencontre des parents de Rose, Chris est inquiet. Rose lui a dit qu’il est le premier Noir avec qui elle est sortie.

Lorsque Chris rencontre les parents de Rose, Missy et Dean Armitage. Les craintes de Chris sont momentanément apaisées par des platitudes et des plaisanteries. La vertu de Dean signale qu’il est un allié, avec une déviation si banale qu’elle joue ici comme une risée. Cette chute obscurcit pour le public deux informations importantes qui lui sont présentées. Premièrement, Dean parle de la défaite de son père contre Jesse Owens. Un homme noir, aux Jeux olympiques de 1936.

Deuxièmement, il mentionne qu’il doit être étrange de voir une famille blanche avec des domestiques noirs. Ainsi, dans l’ordre, comme présage, nous avons une référence à la perception stéréotypée des noirs en tant qu’athlètes supérieurs. Puis une référence à un homme et une femme noirs travaillant au service d’une famille blanche. La plaisanterie d’Obama détourne ce qui deviendra des indices clés sur ce que les Armitages préparent exactement.

L’hypnose & The Sunken Place

Après avoir été hypnotisé contre son gré par Missy Armitage, la mère thérapeute de Rose. Chris est présenté au “The Sunken Place”. Qu’est-ce exactement que le “Sunken Place” ? Apparemment, c’est une forme de lavage de cerveau. Jordan Peele espérait que le public le verrait comme étant plus que cela.

Chris se sent coupable de la mort de sa mère. Un accident de voiture qui l’a laissée seule, mourant lentement pendant des heures. Missy utilise cette information sur la psyché de Chris pour l’attirer dans l’endroit où il a sombré. Et c’est le premier indice que les parents de Missy en savent plus sur Chris qu’ils ne le laissent entendre. Lors de la première visite de Chris dans cet état d’esprit paralysant, nos soupçons que les Armitages kidnappent et lavent le cerveau des hommes noirs semblent confirmés. Au début, le comment est apparent, mais ce n’est qu’à la fin, lors de la dernière visite de Chris au Sunken Place, que le pourquoi est révélé.

Pendant que Chris et Rose se promènent, nous voyons le couple jouer au “bingo”. Une vente aux enchères où les joueurs semblent enchérir sur Chris. Plus tôt, l’ami de Chris, Rod, a émis une théorie selon laquelle Missy Armitage n’est pas seulement une thérapeute. Mais plutôt une hypnotiseuse qui fait subir un lavage de cerveau aux Noirs pour qu’ils deviennent des esclaves sexuels. Jusqu’à présent, c’est ce que le public est amené à croire également.

Le Flash dévoile la vérité

Dans le film, Andre Hayworth, est enlevé. Quand le personnage refait surface, c’est à la garden-party, bien qu’il soit très différent en apparence et en tenue. Au début de Get Out, nous voyons une personne qui porte des vêtements cool et se comporte comme un type normal. À la garden party, il porte un chapeau de paille et un pantalon que même ton père ne porterait pas. Chris pense le reconnaître, mais lorsqu’il engage la conversation. Il a les yeux vides et son poing est pris dans une main maladroite.

Chris tente de prendre une photo d’André pour l’envoyer à son ami Rod. Mais lorsque son appareil photo clignote, quelque chose d’inattendu se produit. Le flash déclenche une sorte d’accident mental chez André. Il devient violent avec Chris et lui dit désespérément “Get Out” ! Le flash est important car il signale au public qu’une partie de la psyché de la personne ayant subi le lavage de cerveau est encore intacte. C’est un fait qui accentue l’horreur de la situation. L’implication étant que la petite partie de la psyché qui reste est semi-consciente, mais totalement impuissante.

Chris parvient à faire parvenir la photo d’André à Rod, qui identifie André comme leur connaissance mutuelle. Maintenant une personne disparue. La lumière est faite lorsque Chris trouve une boîte de photos de Rose, qui n’aurait jamais eu de rendez-vous avec un autre Noir. Posant de façon romantique avec de nombreux autres jeunes hommes noirs et une femme noire. Chris se rend compte qu’il est en danger et tente de s’enfuir. Mais découvre que l’hypnose de Mme Armitage l’a laissé impuissant à partir de son plein gré.

Quelle est la vraie nature de Rose ?

Une fois que Chris a trouvé ces photos de Rose, il comprend qu’il est en danger. Mais il est toujours incapable de voir le rôle de Rose dans le projet. Peut-être aveuglé par son amour et les capacités d’agent double de Rose. Il tente de l’inclure dans sa stratégie de sortie. Cependant, il y a un problème : leurs clés de voiture ont disparu. Alors qu’elle fouille dans son sac à main, apparemment désespérée de trouver ces clés. Son frère Jeremy bloque la porte et son père Dean fait des monologues sur le fait d’être des “dieux”.

Chris demande sans cesse à Rose où sont les clés. Il le fait alors même que le public le voit commencer à réaliser que Rose n’est peut-être pas la victime qu’il croit qu’elle est. Elle brandit les clés, les yeux fermés et le visage de pierre, se révélant à Chris comme complice de l’intrigue. Lorsque Missy tapote la cuillère sur sa tasse à thé, Chris est renvoyé au Sunken Place.

Qu’est ce que l’Ordre de Coagula ?

Alors que Chris se réveille, paralysé sur une chaise, une vieille télévision lui fait connaître le sort qui l’attend. Une vidéo d’une cuillère faisant le bourdonnement apaisant qui tourne autour de la tasse de thé de Mme Armitage. Le déclencheur d’hypnose de Chris ouvre l’émission. Elle révèle que la famille Armitage ne se contente pas de laver le cerveau des hommes noirs, comme le public a été amené à le croire. Ils sont en fait membres d’une secte appelée l’Ordre de Coagula. Dirigée à l’origine par le grand-père de Rose, celui qui est mentionné au début comme ayant perdu contre Jesse Owens aux Jeux Olympiques.

La vidéo poursuit en disant que l’Ordre de Coagula avait développé une méthode d’extension de la vie par la transplantation du cerveau. Les jeunes hommes noirs étaient recherchés. Non seulement pour leur jeunesse, mais aussi pour leurs traits physiques jugés supérieurs. Les hommes noirs sont lobotomisés, ne conservant que les parties de leur cerveau qui préservent les fonctions motrices. Et une ombre de la conscience de l’hôte, à jamais condamnée à résider comme un passager paralysé dans son propre corps. Leur cerveau est remplacé par les cerveaux partiels, et la conscience dominante, des hommes blancs riches et âgés qui s’intéressent à l’immortalité. Chris, incapable de bouger, est informé que le marchand d’art aveugle qu’il a rencontré à la garden-party va s’emparer de son corps.

Comment Chris parvient à s’échapper ?

Peele a établi, comme un détail superficiel apparemment jetable, que la réaction de Chris à l’hypnose est de gratter en panique le revêtement de la chaise. Cela finit par être sa grâce salvatrice. Chris est capable de tirer un peu de coton de la chaise où il a été confiné et de le bourrer dans ses oreilles. Il parvient à se rendre sourd au son hypnotisant de la cuillère et du déclencheur de la tasse de thé. Il fait semblant d’être paralysé, coincé dans l’endroit où il a été coulé, attendant l’occasion de tenter une évasion. Après s’être occupé des Armitages, Chris monte dans la voiture et fait des traces. Dans cette séquence, nous voyons les dernières apparitions de Walter et Georgina, les serviteurs de la famille. Il a été révélé que les serviteurs sont en fait les grands-parents de Rose, transplantés sur de nouveaux corps.

Lorsque Chris commence sa fuite, il renverse Georgina par inadvertance dans la voiture. En la voyant dans son triste état, Chris se souvient de sa mère. Accablé par la culpabilité, il embarque Georgina dans la voiture. Hélas, Georgina est une façade pour la grand-mère de Rose. Elle attaque Chris, le faisant s’écraser, et l’impact tue Georgina. Alors que Rose s’approche de Chris avec un fusil à portée de main. Walter, alias le grand-père de Rose, fait sa dernière apparition, en s’attaquant à Chris. Chris se souvient de l’incident du Flash avec André. Et fait apparaître Walter avec son téléphone. Cela fait apparaître temporairement la conscience du Walter original. Ce dernier tire sur Rose et se tire ensuite une balle dans la tête.

Explication de la fin de Get Out

Rose, allongée sur le sol en train de mourir, prétend qu’elle aime toujours Chris. Elle espère qu’il va la sauver. Il voit clair dans son jeu et commence à l’étrangler jusqu’à son dernier souffle, mais il ne peut pas continuer. Alors qu’il lâche Rose, nous voyons une voiture de police clignoter en rouge et bleu. C’est potentiellement la deuxième rencontre policière du film. Dans la première, au début de Get Out, Rose et Chris sont arrêtés pour un feu arrière cassé. Malgré le fait que Rose conduise, le policier demande à voir la carte d’identité de Chris et il la lui remet, tristement habitué à être profilé par la loi.

Rose prend la défense de Chris, un stratagème qui met le public du côté de Rose au début du film. Nous permettant de sentir, avec Chris, le poids de la révélation qu’elle est elle aussi complice de la grande révélation de Get Out. Ainsi, lorsque les lumières de la police clignotent à la fin de Get Out, nous craignons que Chris ne soit envoyé en prison par un policier fanatique. Heureusement, ce n’est pas une voiture de police, mais plutôt un véhicule de la TSA conduit par le copain de Chris, Rod.

Une fin alternative de Get Out est sorti en DVD

La fin de Get Out aurait pu être autrement. La sortie en salle nous a donné un sentiment de clôture et de justice. Mais la fin alternative de Get Out du DVD est aussi époustouflante qu’horrifiante. Dans la fin supprimée de Get Out, ce n’est pas Rod qui vient sauver la situation. C’est la police comme le public le craignait au départ. Dans la scène, Chris est arrêté. Rod rend visite à Chris en prison, où Chris lui explique qu’il ne se souvient pas des détails des événements qui prouveraient qu’il est une victime innocente. Get Out se termine par l’acceptation de son sort par Chris, heureux de savoir qu’il l’a “arrêté”.

Quelle est la vraie signification de la fin de Get Out sur Netflix ?

Le film a joué avec les attentes du public en ce qui concerne le genre et la structure narrative. Il a révélé des indices sous forme de détails mineurs qui ont été brillamment payés au troisième acte. Et le message de Get Out était intrinsèquement lié à son ultime rebondissement. L’Ordre de Coagula n’est pas le genre de racistes exclus de la société qui sont habituellement dépeints dans les films. Les racistes de Get Out ne couraient pas partout en criant “White Power !” avec des cagoules sans visage. C’étaient des racistes citoyens, socialement acceptés, qui gardaient leur vrai mal caché par des mensonges et des platitudes.

En révélant l’admiration déclarée de ces Blancs libéraux pour la race noire comme fétichiste et opportuniste. Peele a mis en lumière une vérité plus vaste et inexprimée qui a trouvé un écho auprès des publics du monde entier. En utilisant les micro-agressions que les gens de couleur subissent dans leur vie quotidienne comme des signaux pour des motifs plus sinistres. Peele a créé une histoire qui réussit aussi bien comme thriller que comme commentaire social pointu.