John Walker a t’il prit le Sérum de Super-Soldat dans Falcon et le Soldat de l’hiver ? Devient il méchant ? Plus fort que Steve Rogers ?

Falcon et le Soldat de l’Hiver est disponible sur Disney Plus ! Si vous souhaitez savoir à quel point John Walker alias Captain America est fort et si il est passé du côté des méchants, lisez la suite ! Dans l’épisode 4 de Falcon et le Soldat de l’Hiver le nouveau Captain America se donne un regain de force en s’injectant le sérum du super-soldat. Mais quelle est la force exacte de John Walker ? Pour tout savoir concernant la sortie de l’épisode 5, cliquez ici.

Bien sûr, les véritables lacunes de John en tant que Captain America n’ont rien à voir avec ses supers pouvoirs et tout à voir avec son caractère moral. Mais après s’être fait battre par les Dora Milaje et les Flag-Smashers, il utilise une fiole perdue du sérum de super-soldat mis au point par le Dr Nagel. Ce qui fait de lui une plus grande menace non seulement pour les Flag-Smashers, mais aussi pour quiconque se met sur son chemin.

A quel point John Walker est fort après le sérum ?

Les nouvelles capacités de John Walker sont visibles vers la fin de l’épisode 4 de Falcon et le Soldat de l’Hiver. Lorsqu’il recherche le tueur de son ami et les Flag-Smashers. Ses sens semblent être améliorés et il a des réflexes rapides comme l’éclair, ce qui le rend capable d’esquiver un couteau qui lui est soudainement lancé par derrière. Il lance le bouclier de Captain America assez fort pour l’enfoncer profondément dans un mur de briques, donne un coup de pied à l’un des Flag-Smashers sur une grande distance dans les airs. Et plie facilement un tuyau métallique à mains nues. Il est au moins aussi fort que Steve Rogers dans la fleur de l’âge et, en raison de sa rage mal contrôlée, il pourrait être encore plus fort.

Les deux Captain America ne sont pas exactement les mêmes, cependant. Le faible contrôle émotionnel et le manque de retenue de John Walker signifient qu’il ne retient pas instinctivement ses coups pour éviter des blessures graves, et qu’il n’a probablement pas peur de faire des coups bas pour gagner un combat.

Steve Rogers, quant à lui, possède une plus grande force de caractère, ce qui le rend digne de manier Mjolnir dans Avengers : Endgame. Il est moins entravé par son propre ego que John. Ce qui fait de lui un leader plus fort, capable d’inspirer la loyauté et la détermination chez ses alliés. Dans le cœur des fans du MCU, John Walker ne sera jamais à la hauteur de l’héritage de Steve Rogers.

captain america john walker

Ce nouveau Captain America est il méchant ?

Le chemin de John Walker vers la méchanceté a apparemment commencé pendant son service dans l’armée américaine, bien avant les événements de Falcon et le Soldat de l’Hiver. Jusqu’à présent, le public a été amené à croire que John Walker était un soldat modèle, mais l’épisode 4 prouve le contraire. En discutant de leur séjour en Afghanistan, Walker et Hoskins font allusion à des actions qui “étaient loin d’être justes”.

Le fait que John Walker reconnaisse le bien et le mal prouve qu’il n’est pas foncièrement mauvais, mais cette scène révèle également l’habitude de John Walker d’abandonner sa morale avant de se rendre sur le champ de bataille. Il est dans une quête désespérée pour expier les actes horribles qu’il a commis auparavant. Ce contexte est essentiel pour comprendre pourquoi John Walker devient finalement un méchant dans Falcon et le Soldat de l’Hiver.

Il était inévitable que John Walker devienne un méchant, mais les causes en sont un mélange de problèmes de longue date : traumatismes passés, sentiment d’infériorité, montée en puissance soudaine et manque total de respect à son égard en tant que successeur de Steve Rogers. Toute cette poudre à canon émotionnelle est allumée par l’allumette de la mort de Lemar Hoskins. En tant qu’ami le plus proche peut-être même le seul de John Walker, Hoskins servait à tempérer les pires instincts de Walker. La perte de son acolyte a allumé la mèche de John, et a révélé une soif de domination qui était toujours sous la surface. Maintenant, il n’y a rien pour retenir cette colère bouillonnante.