Découvrez l’explication de la fin de La Chapelle du Diable ! Spoilers !

La Chapelle du Diable est disponible sur Netflix ! Si vous souhaitez connaitre l’explication de La Chapelle du Diable, lisez la suite ! La Chapelle du Diable est un thriller/horreur surnaturel de 2021 basé sur un roman de James Herbert intitulé Shrine. Le film a été réalisé par Evan Spiliotopoulos et tourne autour des découvertes surnaturelles à Banfield, Massachusetts.

Le film tente de développer quelques intrigues secondaires et explore quelques arcs de personnages intéressants. Essayons d’analyser si La Chapelle du Diable a pu laisser un impact et s’il avait la profondeur et l’authenticité dans son scénario pour captiver notre attention. Voici l’explication de la fin de La Chapelle du Diable !

Explication de la fin de La Chapelle du Diable

A la fin de La Chapelle du Diable, Mary Elnor avait vendu son âme à Satan. Elle lui avait donné, ainsi qu’à ses descendants, le pouvoir de faire des miracles. Alice Pagett était une descendante de Mary Elnor, et personne ne le savait. Par l’intermédiaire d’Alice, Mary essayait d’amener tous les habitants de Banfield à lui prêter allégeance et à lui livrer leur âme. Les gens avaient foi dans les pouvoirs magiques de la Vierge Marie.Gerry savait que la seule chose qui arrêterait Mary Elnor serait le doute.

Il se rendit au milieu des gens qui attendaient impatiemment qu’Alice fasse de la magie et leur dit que tout n’était qu’un canular créé par lui. Alice prend également le contrôle de son être conscient et répète ce que Gerry a dit. A la fin de La Chapelle du Diable, la foule est stupéfaite et se sent trahie. Le doute qui refait surface pousse Mary Elnor à sortir du corps d’Alice. Elle se lance à la poursuite de Gerry, mais Alice s’interpose et connaît une fin funeste.

la chapelle du diable fin

A la fin de La Chapelle du Diable, Alice était la seule descendante survivante de Mary Elnor. Dès que Mary tue Alice, elle meurt brûlée à son tour. Les pouvoirs magiques étaient assortis d’une condition : Mary ne pouvait survivre que jusqu’à la mort de son dernier descendant. Alice Pagett meurt dans le bras de Gerry Fenn

Alice meurt dans les bras de Gerry. Elle était comme une fille pour lui. Il a toujours possédé la seconde chance que la vie lui a donnée avec Alice. Il avait oublié ce que c’était que de faire quelque chose de significatif et de défendre la vérité. Et maintenant, en un clin d’œil, Alice n’est plus là. Il implore les dieux. Il leur dit qu’il s’agit d’une injustice flagrante.

A la fin de La Chapelle du Diable on dit que le pouvoir de la foi est tel qu’il peut déplacer des montagnes. Un miracle se produit, mais cette fois-ci pour de bon. Alice revient à la vie. Les prières de Gerry ont enfin été entendues. Pour savoir quand sortira la suite, lisez ceci.

Il manque à La Chapelle du Diable la tension et le suspense fondamentaux qui sont si importants pour les films de ce genre. Les acteurs font bonne figure, mais le scénario inefficace et le manque de profondeur et de détails réduisent l’effort à néant.