1917 suit l’histoire de 2 soldats britanniques pour désamorcer une attaque. Découvrez l’explication de la fin.

1917 explication fin

1917 est maintenant dans les salles de cinéma. Ce qui signifie que le public peut voir pourquoi l’épopée de la Première Guerre mondiale est en lice pour de nombreux prix. Le film, tendu et puissant, suit deux soldats britanniques qui sont envoyés en mission impossible dans le no man’s land et en territoire ennemi. Le tout pour livrer un message qui empêchera une attaque malheureuse de se produire.

Et aussi émouvant et pénible que soit le film, 1917 pourrait être plus sombre que vous ne le réalisez. Mais pour en expliquer les raisons, il faut se diriger vers un territoire plus sombre. Alors détournez le regard si vous ne l’avez pas encore vu.

Si vous avez vu 1917, alors vous saurez que les deux soldats n’arrivent pas à la fin, avec Blake mortellement poignardé par un pilote allemand lorsque le duo atteint une ferme abandonnée. Schofield poursuit la mission de transmettre le message au colonel Mackenzie. Et, malgré le fait qu’il ait été assommé par un tireur d’élite allemand. Il reprend conscience à temps pour terminer la tâche et faire en sorte que Mackenzie arrête l’attaque. Après avoir donné le message et avoir annoncé la mort du frère de Blake. Schofield se détend contre un arbre, en regardant une photo de sa famille qui l’attend pour rentrer chez lui.

Une fin heureuse, n’est-ce pas ? Et bien pas sur.

La fin de 1917 n’est peut être pas celle que vous avez vu

Bien que la fin puisse être lue au pied de la lettre, il y a un moment plus tôt de 1917 qui nous fait craindre le sort de Schofield.

Lorsque Schofield et Blake traversent pour la première fois le no man’s land. Schofield s’ouvre la main sur une clôture de barbelés. Les deux hommes en plaisantent  » Tu te branleras de nouveau en un rien de temps « . Mais Schofield pose bientôt accidentellement cette même main sur le cadavre d’un soldat allemand. Bien sûr, il aurait pu s’agir d’un cadavre frais et donc peu de chances d’infection. Mais le scénario décrit le moment comme : « La main coupée de Schofield va dans la chair putride.« 

Et si vous voulez savoir à quel point il est « putride ». MacKay a récemment révélé que le corps était censé avoir la « consistance du camembert« . Remarquablement, c’était en fait tiré d’un journal de la première guerre mondiale.

« Je l’ai pris d’un journal que quelqu’un a écrit en 1919. Ils enrôlaient encore des hommes pour nettoyer le no man’s land à cause des corps« , a déclaré la co-écrivaine Krysty Wilson-Cairns à BBC Radio 1. « C’est le but de la recherche. J’ai pris l’idée d’un corps comme le camembert et je l’ai mise directement dedans. Je me souviens que la maquilleuse Naomi Donne est venue me voir et m’a dit : « Tu es dégoûtante ». Je lui ai dit : « Merci. »

La co-écrivaine soutient la thèse d’une sombre fin

Blake traite les blessures de Schofield avec un peu d’eau et des pansements. Mais cela ne suffira pas à arrêter une infection grave comme la septicémie, qui peut être mortelle. Surtout dans un endroit aussi dépourvu de bonne surveillance médicale que les tranchées. De sorte que Schofield pourrait avoir un sérieux problème sur les mains.

Vous pouvez penser que nous sommes sombres pour le plaisir. Mais lorsque Wilson-Cairns a répondu à des théories selon laquelle Schofield est mort d’une infection après la fin du film 1917, elle ne l’a pas écartée.

« Il pourrait encore ! Vous ne le savez pas. Il n’a pas été nettoyé à ce point « , a-t-elle dit.

De 2 manières différentes

Ajoutant qu’il y a une autre chose qui indique une fin potentiellement sombre pour Schofield. « Je pense que le truc c’est que, vous savez, quand il s’assied près de cet arbre. Si vous savez des choses sur la guerre, vous savez qu’en 1917 la guerre n’est pas finie. Il y a une autre année à venir« , a fait remarquer M. Wilson-Cairns.

Je pense que lorsque Schofield s’assoit près de cet arbre, qu’il regarde sa famille. Et qu’il sait qu’il a une raison de rentrer chez lui, je pense qu’il est déterminé à se dire : « Oui, cet homme va vivre« .

« Mais on ne vous dit jamais si oui ou non il le fera…« 

Vous êtes libre de vous faire votre propre avis sur la fin de 1917, une fin heureuse ou plus tragique pour notre héros. Ce qui est sur c’est que le film est une grande réussite et qu’il mérite d’être vu !

N’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter qui parait 1 fois par semaine pour recevoir les dernières infos cinéma et série !

[mc4wp_form id= »1663″]